On entend beaucoup parler du cholestérol mais à moins d’être directement concerné, on ne sait pas toujours ce que c’est. Bon ou mauvais cholestérol, aliments à bannir, les risques… Voici l’essentiel de ce qu’il faut savoir.

 

Qu’est-ce que le cholestérol ?

 

Le cholestérol est un lipide qui est sécrété aux trois quart par le foie et qui provient pour un quart des aliments. Qu’il s’agisse de l’un ou de l’autre, il est essentiel à une bonne santé. Sans le cholestérol, l’organisme ne peut fonctionner correctement. Mais il y a du bon et du mauvais cholestérol et il ne doit pas être présent en excès. Il est responsable de nombreux problèmes cardiovasculaires. Même s’il est indispensable pour la synthèse de la vitamine D, de la bile, est un constituant des parois des cellules, il peut être nocif.

 

Le bon et le mauvais cholestérol

Le cholestérol est un lipide, une graisse qui est transporté par le sang vers différents organes. Il est transporté via des lipoprotéines qui sont divisées en deux types.

Les lipoprotéines à haute densité ou HDL (High Density Protein) transportent l’excès de cholestérol vers le foie pour qu’il soit évacué de manière naturelle. On parle ici de bon cholestérol. Plus son taux est élevé, moins il y a de risques de problèmes cardiovasculaires.

Mais il y aussi les lipoprotéines à basse densité ou LDL (Low Density Lipoproteins) qui emmènent le cholestérol vers différents organes. Lorsque ce cholestérol est présent en trop grande quantité, il bouche progressivement les artères. C’est le mauvais cholestérol avec des plaques graisseuses qui se déposent sur les parois des artères dont celles du cœur. Sur certains sites, vous pouvez retrouver des conseils santé sur l’alimentation à privilégier par exemple pour éviter le mauvais cholestérol ou toute autre chose qui serait néfaste pour votre santé.

Pour mesurer le taux, il faut réaliser un bilan sanguin. On a donc le bon cholestérol sous forme de cholestérol des HDL et le mauvais qui est celui des LDL.

 

Pourquoi a-t-on trop de cholestérol ?

Les raisons sont multiples et il peut s’agir d’une pathologie. Mais très souvent, c’est l’alimentation qui est responsable d’un excès de cholestérol. Manger trop gras favorise cette augmentation du taux. Les graisses d’origine animale sont à limiter. C’est le cas des graisses qui contiennent trop d’acides gras saturés comme le beurre, les huiles de palme, d’arachide, de coprah… Il est plus ou moins présent dans les viandes, les abats, les produits laitiers mais aussi dans les crustacés, les coquillages, les œufs… Le taux doit être inférieur à 2 g/l.