Tout le monde passe par des moments difficiles au cours de sa vie, il peut s’agir de situations douloureux liées à votre vie sentimentale ou à votre exercice professionnel, si vous avez entamé un régime avec une réduction progressive des plaisirs de la table, cela peut également jouer sur votre moral ou votre estime de soi. Un régime minceur n’est pas une démarche simple et vous connaîtrez sans doute des passages à vide où les doutes vous envahiront. Dans la plupart des cas, ce sont des moments passagers qui seront réglés facilement avec l’aide de vos amis, de votre famille, en faisant du sport ou en vous remotivant sur des forums de discussion. Mais, si votre mal-être est plus profond et que vous n’arrivez pas à remonter la pente, vous aurez sans doute besoin d’un coup de pouce psychologique.

Consulter un psychologue spécialisé en thérapie cognitive-comportementale

Pour regagner la confiance en vous et continuer votre régime minceur, le psychologue vous donnera les clés pour passer cette étape difficile dans votre projet. En effet, le psychologue est un professionnel de la psychologie et propose à ses patients un soutien sous la forme d’une psychothérapie d’inspiration TCC. Ses méthodes s’inspirent notamment de la thérapie comportementale et cognitive (la TCC). La TCC vise à analyser les circonstances et la façon dont l’information est filtrée et traitée par la personne, et à analyser ses schémas de pensée. Les schémas de pensée peuvent déformer la perception, et provoquer des comportements répétitifs.

 

Modifier certains schémas de pensée et croyances irrationnelles peut aider à mieux appréhender, à modifier ou à éliminer certains comportements.

La TCC s’appuie sur le modèle comportementaliste, les principes du conditionnement et sur les modèles cognitifs du traitement de l’information. Dans ce modèle, on considère que tout ce qui a été appris peut être désappris.

La psychologie positive

Le psychologue peut également s’inspirer d’une méthode plus globale, telle que la psychologie positive. Pourquoi se tourner naturellement vers la psychologie positive ? Parce que la psychologie positive repose sur la méthode expérimentale et les enquêtes à grande échelle, parce qu’elle est beaucoup plus qu’une méthode égocentrique de développement personnel, et parce qu’elle s’adapte vraiment à la philosophe de vie du patient.

La psychologie positive favorise les émotions et les réaction positives, notamment en rationalisant et en mettant en avant tous les points positifs de l’existence. La psychologie positive favorise également l’épanouissement personnel et le bon fonctionnement des relations avec les autres. Elle vise à augmenter le taux de bien-être et de bonheur des personnes, oui c’est possible! En identifiant justement les déterminants du bien-être et du bonheur et en les faisant fonctionner de manière optimale. Pendant le suivi thérapeute, le psychologue aborde trois thèmes principaux : les traits de personnalité positifs (comme l’optimisme ou l’empathie), les expériences subjectives positives (liées au bien-être ou au bonheur), et l’épanouissement des potentialités. Ce praticien cherche également à identifier les ressources et les difficultés de la personne.

Et même si nous prêtons naturellement davantage attention aux événements négatifs qu’aux événements positifs, il n’est jamais trop tard pour apprendre à positiver, à prendre conscience des jolies choses, et même à en obtenir plus. Enfin, la méthode du psychologue fait référence à la thérapie psycho-dynamique dans la mesure où il est important de parler du passé et de chercher les origines profondes des problèmes du patient.